Retour acceuil site / Site de Villa de Séviac  /  Histoire et Collections
Collection Villa Gallo-romaine de Séviac

La villa gallo-romaine de Séviac, à Montréal-du-Gers, est découverte en 1864, fouillée en 1911, puis des années 1966 à 1985, sur plus de trois hectares. Cette luxurieuse résidence rurale (classée M.H.), datée du IIème au Vème siècle de notre ère, possède un plan classique, organisé autour d'une grande cour à péristyle. Elle est célèbre pour ses vastes thermes (500 m²) et ses exceptionnelles mosaïques polychromes (450 m²) qui précèdent la phase d'abandon au VIIIème siècle.

Valorisé par "l'Association de sauvegarde des monuments et sites de l'Armagnac", le site est donné, en 2003, à la commune.

Depuis 2008, le musée archéologique et la domus de Cieutat, à Eauze, comme la villa de Séviac, font partie du pôle archéologique Elusa-Séviac.


Découverte fortuitement au début du XXème siècle, puis objet de l'attention du fameux Professeur Lannelongue, les fouilles et la valorisation de la villa gallo-romaine de Séviac (site clasé M.H.) sont portées, dans les années 1960, par le mouvement associatif, avec à sa tête Paulette Aragon-Launet.

Ces recherches furent à l'origine de l'intérêt renouvelé pour l'archéologie gersoise, avant que les fouilles d'Elusa (Eauze), puis de ces quinze dernières années sur le département, ne démontrent la potentialité de ce dernier.

Durant plus de dix ans, les campagnes, menées par les bénévoles, mettent au jour les différents secteurs de la villa, la cour centrale et les nombreuses pièces avec leurs décors de mosaïques puis, jusqu'à la fin des années 1970, la partie thermale. Au fur et à mesure, se confirme l'extraodinaire qualité de ce site et sa particularité, qui l'assimile à un petit palais rural, centre d'une vaste exploitation agricole.

L'important mobilier, qui couvre toutes les périodes d'occupation, est principalement axé sur le IVème siècle de notre ère. Avec la nouvelle propriété municipale, les collections viennent d'être inventoriées, dans la perspective de la future publication, menée par l'association.

Placé sous la responsabilité scientifique de la Conservation départementale du patrimoine et des musées / Flaran (Conseil général du Gers), ce site fait l'objet, depuis 2008, d'un projet de développement dans le cadre du pôle archéologique Elusa/Séviac (S.I.V.U. d'Eauze-Montréal).

 
 
Nos Sites
Conseil Départemental du Gers
Thermes de Castéra Verduzan
Tourisme Gers
 
Covoiturage
Annuaire bio
Numéro Vert Social
Conseil Départemental des Jeunes
Transports scolaires
Archives Départementales
ADDA 32
Oxygers